MENUET

Publié le par Déborah Bernardeau

Menuet


                          Notes entrelacées au phrasé sautillant

Soupirs déposés entre deux fines  croches

Tels des silences pâles qui furtivement ricochent

De leurs rires frelatés aux timbres enivrants

 

Sur la partition du pianiste virtuose

Blanches et noires s’embrassent en une sublime osmose

Et alors que les mains se déplacent furtivement

Jaillit dans nos esprits un menuet trépidant

 

 

 


Publié dans créations poétiques

Commenter cet article

bolchoi 07/05/2009 08:17

Les compliments sont inombrables et ne sont pas à diviser entre tous les talents. Tu mérites les tiens et ça ne pénalise personne. Alors, savoure-les sans culpabilité et sans retenue. Ceux de ton blog, ils sont à toi, rien qu'à toi et à voir le nombre de jolis témoignages portés sur l'oiseau lyre, créé depuis si peu de temps, ne peut que te convaincre... j'espère !
Bises à toi jolie poêtesse.

Déborah Bernardeau 07/05/2009 10:01


Merci à toi Bolchoï... C'est trés gentil. Passe une bonne journée toi aussi !
Bises
Déborah


bolchoi 06/05/2009 08:39

Merci à toi Déborah, de me faire démarrer ma journée dans une douceur extrême insufflée par tes jolies idées. De cette façon, je pars du bon pied. Tu récoltes d'innombrables compliments, à mon avis, c'est que tu les mérites. En douterais-tu ?

Déborah Bernardeau 06/05/2009 16:23



Bonjour Bolchoi,

Non je ne crois hélas pas que je les mérite car des poètes et des poétesses qui ont une jolie plume, il y en a des tonnes !... Mais le compliment me fait tout de même trés plaisir.
Amitiés



bolchoi 05/05/2009 09:07

Après la clé qui est à notre portée, ronde, blanche, noire, croche, double croche ou triolet, avant que je soupire vous me faites danser, et une pause sans altération est bien méritée.. Merci Déborah pour ce joli menuet qui, tu le vois, m'a entraînée dans un pas de danse endiablé et m'a fait avec délice, mon clavier retrouver. Belles notes à toi. Bises.

Déborah Bernardeau 05/05/2009 12:51


Ravie de t'avoir offert la possibilité d'esquisser quelques pas au rythme du menuet....
J'adore la musique et même si je ne suis pas musicienne, c'est une thématique que l'on retrouve de manière récurrente dans mes poèmes.
Bises et merci à toi Bolchoï de venir si souvent me rendre visite. Cela me touche beaucoup.


princedudesert 02/05/2009 17:57

Un trés beau poeme melodieux .Menuet me rappelle un conte de Maupassant que j ai lu il y a longtemps.Il decrit a merveille cet petit air de musique fort entrainant.Ton blog est devenu pour moi un vrai hardin et tes vers de jolies fleurs, alors chaque jour je viens en cueillir pour sentir l odeur du bonheur.Mes meilleures amitiés

Déborah Bernardeau 02/05/2009 19:12


Merci à toi Princedudésert. Je suis enchantée du fait que tu prennes plaisir à lire mes poèmes. C'est un compliment qui
me va droit au coeur. Au plaisir de te lire à mon tour.
Mes meilleures amitiés.
Déborah


Asicq 02/05/2009 17:45

c'est un thème d'improvisation qui fait suite à un grand silence (2 soupirs). blanches et noires se côtoient en parfaite harmonie; tout comme ce texte dont le thème titille mes sensibilités personnelles. bravo, bel écrit comme d'hab.

Déborah Bernardeau 02/05/2009 19:10


Merci Asicq pour ton gentil post. Moi, je ne suis pas musicienne mais j'aurais adoré savoir jouer du piano. ...
Amicalement
Déborah