DEUX FRERES

Publié le par Déborah Bernardeau

 

Deux frères

 

Nous avons grandi ensemble dans la même fratrie

A dire vrai tu me ressembles même si je suis plus petit

Mais te souviens-tu de ces jeux où nous rions à perdre haleine

Eclaboussant les passants qui s’abreuvaient à la fontaine

 

Deux petits garnements dont les yeux tels des éclairs

Se faisaient bien fi du temps qui ricochait dans la rivière

Et lorsque nos âmes rieuses devenaient plus solennelles

Nous nous faisions le serment d’une amitié éternelle

 

A présent tu es parti sous le grondement des canons

Et la fontaine s’est tarie à force de pleurer ton nom

La rivière coule toujours au gré des chemins d’enfance

Mais mon esprit vague inerte, en proie à mille souffrances

 

Peut-être un jour le destin dans une vie ultèrieure

Rapprochera nos chemins sous les traits de jeunes sœurs

Et alors paume contre paume et le cœur rempli d’ivresse

Nous courons à travers champs unis d’une même tendresse

 

 

 

 

 

Publié dans créations poétiques

Commenter cet article

Ellemra 05/05/2009 14:44

Et j'aime ton texte en tant qu'aînée d'une nombreuse fratrie.
Les guerres fratricides commencent quelquefois dans les familles et finissent au bout d'un fusil.
Semons la paix !

Déborah Bernardeau 05/05/2009 16:03


Je suis totalement d'accord avec toi : faisons l'amour, pas la guerre !... Cela me rappelle une chanson de Voulzy que
j'adore : "le pouvoir des fleurs".
Amitiés.
Déborah


Asicq 03/05/2009 09:39

Superbe. cela me parle beaucoup en tant que fils unique, les amis occupent une place toute particulière. et la choix de la photo me plait énormément. beau texte

Déborah Bernardeau 03/05/2009 14:56



Merci Asicq pour ton post. Ce texte m'a été inspiré par la chanson "Ta main" de Grégoire. En l'écoutant, j'ai imaginé l'histoire de ces deux frères dont l'un deux part au combat et meurt sous le
coup des canons, engagé dans une guerre fratricide qui fauche les coeurs et les corps. J'aime moi aussi beaucoup Doisneau, photographe qui selon moi, parvient à capter des "instants de vie" avec
toute la magie de la réalité quotidienne.
Amitiés et merci à toi de venir sur mon blog au fil de tes promenades poétiques.