DE L'UTILITE DE L'ERREUR

Publié le par Déborah Bernardeau

 



De l’utilité de l’erreur

 

Le pardon est une porte qu’il faut savoir ouvrir

Quand la rancœur abîme et le cœur fait souffrir

Car les erreurs humaines sont autant de chemins

Qui fortifient l’esprit et renforcent l’être humain

 

Un jour un professeur d’une grande sagesse

Me dit c’est par l’erreur que chaque humain progresse

Car de ses cicatrices aux empreintes brûlantes

L’homme gravit les sommets  de sa raison naissante

 

 

Publié dans créations poétiques

Commenter cet article

steph 12/05/2009 17:20

savoir pardonner c'est faire preuve d'une grande sagesse et bonte car il n'est pas facile de tirer un trait sur les fautes des etres chers
on apprend des erreurs mais certaines sont trop grande pour etre oublier

Déborah Bernardeau 12/05/2009 19:22


Je pense effectivement que certaines erreurs ne peuvent pas être oubliées... mais elles peuvent être pardonnées, ce qui est déja bien. D'ailleurs doit-on vraiment oublier ces erreurs ? Je ne le
crois pas, car pour que les erreurs fortifient l'homme, il faut qu'il les interiorise pour s'améliorer, ce qui suppose le souvenir de ces échecs cuisants, de ces moments "ratés" de l'existence.
Amicalement
Déborah


jayce 09/05/2009 12:28

c'est pas faux !!... en tout cas c'est joliment dit !!

Déborah Bernardeau 09/05/2009 21:00



merci pour ton post Jayce. Bonne soirée !
Amicalement
Déborah



Diogène 08/05/2009 16:47

Bonjour Déborah,

Texte (poétique toujours)d'une belle efficacité. Il entraîne rapidement dans de profondes réflexions, introspections, quasi métaphysiques.
Peut-on pardonner l'impardonnable ?
Et puis d'abord qui sommes-nous hommes de chair et de sang pour ce faire. Seule une instance suprême...

A part cela, nous sommes d'accord, l'erreur est un puissant catalyseur de vie.
A condition de ne pas se laisser déborder... par les erreurs.

Amitiés,
Diogène

Déborah Bernardeau 08/05/2009 19:48


J'aime beaucoup cette expression "l'erreur catalyseur de la vie"... Cela me parle beaucoup... A ta question "Peut-on pardonner l'impardonnable", je suis partagée. Je dirai que le pardon aide à
vivre, tant pour celui qui le reçoit que pour celui qui le donne. Cependant, pardonner supppose d'avoir "mûri la situation", d'avoir adopter une position de recul à l'égard de celle-ci, ce qui
n'est pas toujours évident dans l'immédiat.
Amitiés
Déborah


Luminelle 08/05/2009 15:00

il est vrai que personne n'est parfait, mais peut-on tout pardonner ? je ne le crois pas.
Amitiés. Lumi

Déborah Bernardeau 08/05/2009 19:50


Ton post rejoint le post de Diogène... Comme à lui je répondrai que le pardon aide à vivre, tant pour celui qui le
donne que pour celui qui le reçoit... même s'il faut parfois beaucoup de temps avant d'accorder son pardon, une attitude distanciée à l'égard de la situation vécue étant indispensable pour que ce
pardon puisse avoir lieu.
Amitiés
Déborah


Ellemra 07/05/2009 23:28

Ton texte est si vrai ! Pour moi c'est de l'histoire actuelle.
Je suis en train de payer au prix fort
une seconde d'inattention étourdie et sans malice
J'espère que ma raison fortifiée en prendra de la graine !
Merci Déborah

Déborah Bernardeau 08/05/2009 09:02


Je le paye aussi également... C'est trés dur psychologiqement mais il faut rebondir en s'appuyant sur ses erreurs,pour, comme tu le dis si justement, "fortifier sa raison".
Amitiés
Déborah