Défi N°4 de la Ruche : "L'amour envolé"

Publié le par Déborah

Ma participation au défi poétique organisé par Abeilles50 lien





AMOUR ENVOLE


Amour envolé

Erre dans les limbes, désespéré

Cherchant à briser les chaînes

Tissées au gré des Je t’aime

 

Amour envolé

Peut devenir tendre amitié

Si la confiance perdure encore

Entre deux âmes liées d’un fil d’or

 

Amour envolé

Engendre parfois des drames

Lorsque la mort succède aux larmes

D’avoir perdu l’être aimé(e)

 

Que faire alors pauvres de nous

Lorsque Cupidon devient fou

Et nous envoie des flèches poison

Qui nous blessent en séparations ?

 

Peut être alors qu’envolé

L’amour en oiseau voyageur

En nos cœurs reviendra nicher

Nous caressant de ses ardeurs

 

Commenter cet article

krismalo 25/05/2009 19:01

Ah l'Amour,l'Amour voilà un sujet qui jamais ne s'épuise..........krismalo

Déborah 25/05/2009 21:54


Et comment ce sujet pourrait-il s'épuiser ? ... Il est l'une des justifications de l'existence humaine...
A+ Krismalo
Bises amicales
Déborah


sialma 25/05/2009 13:29

"Cupidon devienr fou " .... bien trouvé ! Plein de tendresse et aussi d'optimisme dans ton poéme  Merci BISOUS SIALMA

Déborah 25/05/2009 21:52



L'amour envolé par nature est triste... pourtant je voulais terminer ce poème sur une note optimiste, car je crois que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
Bisous Sialma et merci pour ton gentil post.
Bonne nuit !
Déborah



Diogène 25/05/2009 10:58

Bonjour Déborah,
 
Douce mais amère musique de tes mots qui soulignent avec beaucoup de majesté l’envol de l’amour.
 
« Amour envolé/Peut devenir tendre amitié »… Oui, pour quoi pas. Peut-être. Mais est-ce si souhaitable ? N’est-ce pas un très douloureux subterfuge pour repousser encore un peu l’acceptation de la rupture ? Un fil d’or, certes, mais pour liés ensembles deux cœurs peut-être condamnés à faire semblant…
 
Tu sais Déborah, il faut que coule dans tes veines un vrai sang de poétesse pour exprimer une telle improbable beauté : l’Amour Migrateur.
Clarté intérieure qui semble s’affranchir de bien des confusions.
 
Mes amitiés,
Diogène

Déborah 25/05/2009 12:45



Bonjour Diogène,

Oui tu as raison c'est une musique douce mais la tonalité reste amère.. un peu comme ces bonbons au goût mieilleux mais qui laissent l'amertume dans la bouche une fois leur nectar absorbée...
Doux poison d'amour ? Peut-être...
Quant à l'amitié qui naît des ruines de l'amour, si je continue à y croire, je pense hélas qu'elle est souvent plus un idéal à atteindre qu'une réalité envisageable. Parfois le miracle se produit
et une sincère amitié succède à un amour terminé... Pour autant, ce "fil d'or" entre les deux âmes est fragilisé par la rupture amoureuse, qui l'irradie et le met à rude épreuve... Alors, la
plupart du temps ce fil d'or de confiance se rompt et toute tentative de nouer une sincère amitié est rompue. Je suis d'accord avec toi lorsque tu parles de subterfuge, d'exutoire à un amour que
l'on espère encore mais qui se meurt inexorablement... Mais dans ces cas là, il me semble que la rupture définitive au sens de "couper les ponts" est préférable...car les faux-semblants ne
fertilisent pas les coeurs d'une douce amitié mais de mauvaises herbes qui s'épanouissent dans les âmes en sentiments de haine...Pourtant, idéaliste je demeure et je veux croire qu'une amitié
sincère peut naître des ruines d'un amour perdu...


Mes amitiés Diogène et belle journée à toi


Déborah



Luminelle 25/05/2009 07:09

Tu as bien résumé la douleur de la séparation, avec cette note positive qui achève ce défi. Bravo. Bonne journée. Lumi

Déborah 25/05/2009 12:28


Merci à toi Lumi pour ton post trés sympa. Bisous. Amicalement
Déborah


hevie 23/05/2009 21:46

je lis à mon tour ton poème qui je dois le dire est d'une pure beauté par ce qu'il dégage !!!Merci !A bientôt Hévie

Déborah 24/05/2009 19:43


Mille mercis à toi Hevie pour ton gentil post.
Amicalement
A bientôt !
Déborah