Ma participation au jeu organisé par la Dame Mauve : la phrase verticale

Publié le par Déborah



Ma participation au jeu  poétique trés original organisé par la Dame Mauve (Violette)
lien



Sans toi 

 

Sans toi pour m’envelopper de tes bras de tendresse

 

Je ne saurais plus vivre ces doux instants d’ivresse

 

Pourrai-je encore cueillir nos souvenirs mon amour,

 

Plus l’ombre d’un espoir ne subsisterait autour

 

Vivre sans toi serait le prélude de ma mort

 

Phrase que tu détestes quand de ma bouche elle sort

                                                                                      

Souvent pourtant j’y pense à ce jour maudit

 

Dites moi Dame faucheuse, prenez d’abord ma vie !

 

Sans lui je suis une ombre, un non dit de moi-même

 

Se perdre à jamais serait un anathème

 

Rendre mon dernier souffle deviendrait mon salut

 

Compte tenu que mon âme à tout jamais perdue

 

De la disparition de mon si tendre aimé

 

Portée vers les cieux, j’irai le retrouver

 

Réelle serait alors l’allégresse de mon cœur

 

Des mots s’envoleraient, papillons de bonheur

 

L’espoir alors en moi

 

Est permis à nouveau

 

De vivre pleinement sans crainte  du tombeau

 

Autre que l’angoisse ultime d’une vie écourtée

 

Chose qu’à dire vrai je n'ose même pas envisager

 

Rien n’est fruit du hasard, nos destins sont gravés

 

Définitif mon choix pourtant est déjà fait

                                                                                               

Dans la quiétude sublime de nos âmes promises

 

Vie  à deux je goûterai comme une gourmandise

 

Sauf si les Parques fougueuses en décident autrement

 

La mort je veux chasser longtemps  mon doux amant  

 

A Mikaël

 

 

Commenter cet article

Satine 03/06/2009 09:57

Quelle déclaration ! C'est vrai que cette séparation serait insupportable et je comprends que tu écrives que tu préférerais partir en premier... Las, ce choix n'est pas de notre ressort alors mieux vaut chasser cette idée de l'esprit et vivre notre Amour sans retenue...

Déborah 04/06/2009 18:46



Oui tu as bien raison Satine... D'autant plus que mon mari, si je lui lisais ce poème serait fou de rage... l'idée que je songe à la mort, s'il venait à disparaître avant moi, le plonge toujours
dans une colère noire...
Amitiés
Déborah



Enriqueta 30/05/2009 13:22

Exercice de style difficile utilisé avec brio par G. sand et Musset pour leurs messages érotiques qu'ils voulaient dissimuler. Tu t'en sors avec talent!

Déborah 31/05/2009 20:16


Je ne savais pas que George Sand et Musset utilisaient ce principe de la phrase verticale pour s'envoyer des mots doux
Ingénieux stratagème pour dire à son aimé(e) qu'on l'aime !
Amitiés
Déborah


Maïlyse 28/05/2009 23:08

Bonsoir Déborah,C'est toujours un plaisir de lire tes écrits... Quel talent et je ne dis pas ça pour te faire plaisir. Là qui pour moi cela n a pas été facile ce jeu pour toi il coule d'amour... Heureuse de lire tes mots, cela redonne un peu de bonheur au coeur...Bisous et passes une bonne fin de semaine à bientôt...

Déborah 29/05/2009 18:02


Bonsoir Maïlyse,

Merci pour ton trés gentil post... En réalité, j'ai trouvé moi aussi ce défi organisé par la Dame Mauve assez difficile... mais passionnnant ! Il est vrai que mon mari est une bonne source
d'inspiration !
Mes amitiés
Bisous et bon week-end
Déborah


Luminelle 28/05/2009 17:50

Bonsoir Déborah,Décidemment, tu t'en sors très bien !Quelle belle déclaration d'aour... accepter de quitter ce monde pour l'être aimé...Bonne soirée. Bisous. Lumi

Déborah 28/05/2009 18:54


Bonsoir Lumi,

Merci pour ton post trés sympa... Il est vrai que je ne pourrais pas envisager la vie sans Mikaël... Je n'ose pas lui faire lire ce poème car il va m'engueuler de tenir de tels propos
Bisous
Déborah


Jayce 28/05/2009 17:12

excellent ça !!

Déborah 28/05/2009 18:52


Merci Jayce... Ravie que cela t'ait plu.
A+
Déborah