3

Publié le par Déborah

3

 

En être raisonnable un zeste aventurier

Vos jambes à votre cou finalement vous prenez

Loin du château maudit qui pourrait vous valoir

Une place de choix dans le journal du soir

 

De finir en bière ne vous attire point

Car à la mort c’est vrai vous préférez le vin

Et mieux vaut éviter de comprendre pourquoi

La victime erre ainsi en fantôme ici bas

 

L’aventure pour vous ici est terminée 

Vous rebroussez chemin vers votre maisonnée

Et irez raconter aux aïeuls du village

Que le comte trépassé n’a pas tourné la page

Commenter cet article

dine 14/06/2009 18:07

Et oui, ce retrouver comme  à la première fase. Mais souvent on peu avoir l'âme aventurière, il n'est pas toujours facile de prendre le bon choix...  bon ben maintenant moi je vais quand même cliquer sur le n°4. j'adore....

Déborah 15/06/2009 19:15


Pas facile de prendre le bon choix... dans ce poème comme dans la vie !