1

Publié le par Déborah


1

En être raisonnable et peu aventurier

Vos jambes à votre cou gentiment vous prenez

Loin du château maudit qui pourrait vous valoir

Une place de choix dans le journal du soir

 

De finir en bière ne vous attire point

Car à la mort c’est vrai vous préférez le vin

Et mieux vaut éviter de jouer à ces jeux là

Sous peine d’humer de prés l’odeur du trépas

 

L’aventure pour vous ici est terminée 

Vous rebroussez chemin vers votre maisonnée

Et irez raconter à qui voudra le croire

Que vous avez trouvé le château du grimoire

Commenter cet article

Satine 13/06/2009 19:00

Et oui j'ai choisi la prudence.... La vie est trop courte pour prendre des risques inutiles. Ton idée est vraiment géniale ! J'adore faire ce genre de jeux.... Quand j'étais petite, je jouais à cela avec mon grand frère, il me lisait les histoires et moi je lançais les dés et prenais les décisions. Quels bons souvenirs ! Aujourd'hui je joue régulièrement à "horreur à Arckham", je ne sais pas si tu connais ce jeu de plateau où tu dois combattre des êtres vils avec d'autres joueurs. Si tu aimes ce genre de divertissement, je te le conseille vivement.Merci encore pour ces doux rappels et à tout de suite, par curiosité je vais lire l'autre alternative.

Déborah 14/06/2009 09:49


Bonjour Satine,

Ravie que ce poème t'ait plu. Non, je ne connais pas le jeu  dont tu me parles...  mais j'ai un peu de mal avec tout ce qui fait peur car je revis la scène en boucle dans mes rêves durant
la nuit !!! Moi quand j'étais gamine, j'adorais lire des "histoires dont on est le héros"... d'où cette idée d'écrire des
poèmes dont on est le héros...
Bisous
Bon dimanche à toi !
Déborah