Nouveau jeu poétique sur Oiseau lyre à partir d'une chanson de Pagny "savoir aimer"

Publié le par Déborah

Plume-copie-1.jpg

A vos plumes !


J'organise un nouveau défi poétique sur Oiseau lyre...
Cette fois-ci il s'agira d'écrire un poème en vers ou en prose ou une courte nouvelle à partir de la chanson de Florent Pagny "Savoir aimer".

Consignes :

- Poème en vers ou en prose : devra comporter au moins quatre fois les mots suivants "savoir aimer"
- Nouvelle : la thématique imposée est "savoir aimer" et votre texte ne devra pas excéder 2 côtés de pages format A4

Comme pour les autres défis poétiques, pas de limite date imposée... Amusez-vous bien am(e)s poètes et poétesses !





Les participants

Ma participation (oiseau lyre)

Satine (le blog de Satine) lien

Coockers (le blog de Coockers) lien

Marie (Marie-Prose) lien

Marc de Metz (Vivre nos vies à Metz) lien

Enriqueta (les mots offerts) lien

Tétrao (le blog de Tétrao) lien

Cristal (le blog de Cristal) lien

Fuxy le renard (le terrier des renards) lien

La Dame mauve (le blog de la Dame Mauve) lien


Ma participation

savoiraimer.jpg


Savoir aimer


 

Je ne serai pas toujours là pour t’empêcher de chuter

Car la faucheuse dans l’au-delà semble prête à m’emporter

Mais avant que mes paupières s’ouvrent vers un autre monde

Je voulais que tu comprennes que seul l’Amour féconde

 

Savoir aimer chaque jour d’une infinie tendresse

Sans retour d’ascenseur, ni illusion d’ivresse

Savoir aimer l’alter plus fort que l’ego

Laisser son cœur parler quand se taisent les mots

 

Aujourd’hui mon enfant ton chemin est obscur

Tu te complais de vices et t’abreuves de luxure

Mais avant que Saint Pierre m’accueille en sa demeure

Comprends-moi bien mon fils tu te noies dans l’erreur

 

Savoir aimer chaque jour d’une infinie tendresse

Sans retour d’ascenseur, ni illusion d’ivresse

Savoir aimer l’alter plus fort que l’ego

Laisser son cœur parler quand se taisent les mots

 

Bien entendu ma tombe jamais ne fleurira

Et je sais qu’aujourd’hui tu attends mon trépas

Et pourtant sache le je t’aime plus fort que tout

Même si par le passé de froideur je fus saoul

 

Savoir aimer chaque jour d’une infinie tendresse

Sans retour d’ascenseur, ni illusion d’ivresse

Savoir aimer l’alter plus fort que l’ego

Laisser son cœur parler quand se taisent les mots

 

En héritage hélas je ne te lègue rien

Car j’ai dilapidé notre terre et nos biens

Non ne pars pas petit toi la chaire de ma chaire

Car mes paroles sont d’or et t’éviteront l’enfer

 

 

Savoir aimer chaque jour d’une infinie tendresse

Sans retour d’ascenseur, ni illusion d’ivresse

Savoir aimer l’alter plus fort que l’ego

Laisser son cœur parler quand se taisent les mots

 

 

 


La participation de Cristal


SAVOIR AIMER


C’est dans l’aurore des matins auréolée de silence
SAVOIR AIMER ce sont les petits mots laissés
en tendresse encore te surprendre, à côté de ton café

Quand jaillissent les notes trop hautes de nos querelles de feu
SAVOIR AIMER c’est en se regardant éclater d’un même fou rire
et se dire nous sommes fous, des fous d’amour ivres de désirs

Au fil du temps, mais dans une même passion
SAVOIR AIMER c’est mieux te comprendre
sans chercher à te faire changer et accepter tes défauts tendres

Dans le parcours parfois douloureux de la vie
SAVOIR AIMER c’est aussi entendre tes défaillances
en te portant secours même si tu refuses cette chance

Quand les fils argentés naissent, que de traces de notre passé
SAVOIR AIMER c’est se retourner et dans la mienne garder ta main
sérénité de toi et moi, regard sur vie, un long chemin


Mais qui détient la clé de ces deux verbes SAVOIR AIMER
Quand ils sont chant d’amour, ils s’assemblent et s’unissent
Parfois en tempête ils s’échouent sur l’écueil et là se désunissent

Mais sur le parchemin de mes espoirs,
en notes blanches ou croches noires
Mon cœur se livre tel un bateau ivre
Sur une caravelle sereine et encore vivre
Pour à l'infini chanter "SAVOIR AIMER"

Cristal

m1fth46z.jpg

 

 

 

La participation de Fuxy le Renard

 

Savoir aimer

 

Savoir aimer

C’est savoir partager

Savoir aimer

C’est aimer savoir

 

Savoir aimer

C’est savoir donner

Savoir aimer

C’est aimer avoir

 

Savoir aimer

C’est savoir écouter

Savoir aimer

C’est aimer recevoir

 

Savoir aimer

C’est savoir discuter

Savoir aimer

C’est aimer devoir

 

Savoir aimer

C’est savoir câliner

Savoir aimer

C’est aimer vouloir

 

FUXY, le renard

13 juillet 2009

Savoir-aimer.jpg

 

 

 

 


La participation de La Dame Mauve


Savoir aimer

N’est pas des plus aisé

Quand le cœur fut blessé,

 

Savoir aimer

Avec le kaléidoscope des douleurs

Pour l’avenir, fait peur

 

Savoir aimer

C’est prendre la main d’un enfant

Et le guider dans le temps

 

Savoir aimer

Est bannir le passé

Pour reconstruire la beauté

 

Savoir aimer

C’est voir l'oiseau bleu,
Et avoir du coeur

 

CAGE-OISEAU.JPG

 

 


 

La participation de Tétrao 


Aimer savoir

 

Objective,
Rationnelle,
A la sauce de Descartes,
Toi si jolie, ma Science, renvoie-moi ta réalité
Est-elle la plus belle ?
Bloc usé, un peu abîmé, marqué. Pas par le temps, mais par mes stylos au travers des feuilles vierges du dessous, du dehors. Dois-je dire encore bloc de travail ? Je m’en étonne chaque jour. On peut dire bloc de textes aujourd’hui. Même textes couchés sur bloc. En bloc.

Alors, aimer savoir ou savoir aimer ?

 

Surtout ne pas penser
Surtout ne pas imaginer
Ton miroir n’est qu’atomes d’expériences, de résultats brutaux sans appel
L’erreur est rejetée loin de ton royaume 

Car si jadis entre matinée et après-midi de recherche à la boîte, la microsieste de cinq minutes investissait tout mon esprit. A sa manière. Un abîme essentiel m’amenait largement pendant des heures de la cuisine au lit, du lit à la télé. Certes ces trajets-trajets fermaient mon horizon de rêve. Puis les cinq minutes passées, je sautais du lit et reprenais le boulot à l’heure.

 

Aimer savoir et savoir aimer.

 

Mathématisant tristement,

La chair de ton chercheur peut toutefois faiblir
Comme le bois du poète
Et rentre par la fenêtre
Pas trop ta copine
- L’intuition -
Raconte-moi tes amours
Vaches

Aujourd’hui plus de travail, et mes demi-journées de sommeil ont l’allure d’instantanés. Je retravaille sur mon bloc, recalcule des formules anciennes. Je marque les pages du dessous, du dedans. Je m’en réveille crevé. Crevé ? Pourtant je devrais être reposé. Pour écrire je maintiens et je force mon stylo, mais il retombe toujours dans les premiers sillons.

 

Savoir aimer.


Insensiblement les microsiestes accumulent leurs tensions et la catastrophe survient, le barrage se rompt. Alors je me réveille haletant. Du bloc au frigo et du frigo au lit. 


"Aimer savoir est humain, savoir aimer est divin*".

 

Dormir, écrire comme un disque de vinyle qui saute. Avec un saphir trop usé. Je pourrais en changer. Mais le puis-je ? Et le saphir, lui, déjà, a tant remarqué et marqué mes rayures.

disque.jpg


 

_______________________________________________________________

* Joseph Roux

  La participation de Marc de Metz

 

 

Savoir aimer au-delà des préjugés

Pour vivre en moins de vie restreinte

 

Savoir aimer dans des différences

Pour vivre en moins de vie solitude

 

Savoir aimer d’autres modes de vie

Pour vivre en moins de vie égoïsme

 

Savoir aimer la rencontre d’autrui

Pour vivre en moins de vie étriquée

 

Savoir aimer au-delà des convenances

Pour vivre en moins de renoncements

 

Savoir s’aimer avant d’aimer l’autre

Pour vivre en moins d’exigences

 

Savoir aimer au-delà des échecs

Pour vivre avec des plus de tout

 

Pour vivre toujours

Pour aimer toujours

Pour partager toujours

Pour rencontrer toujours

 

Pour se passionner toujours

Pour le bonheur toujours

Savoir aimer au-delà des préjugés

Savoir aimer au-delà des convenances

 

Marc de Metz

 

 

Savoir-aimer-D-borah-14-07-2009.jpg





savoir-aimer.jpgphoto du web

  La participation de Marie

Savoir aimer cette étendue
Que l'homme à la loi défendue
Voguant sur la crête éperdue
Dans l'océan , la vie à perdue
Embruns de larme retenue
Douleur d'une l'abyssale inconnue.

Savoir aimer cet être prière
T'entourant de son amour lumière
Absolue tendresse d'une rivière
Fleuve tranquille chaleur et fièvre
Se satisfaire de cette existence altière
Profiter de ce privilège d'être première

Savoir aimer cette route appelé destin
A la croisée quelque fois chagrin
Peine et douleur il apporte dans le matin
Bordant ta route d 'un profond ravin
Sans dire au revoir quitter le chemin
Sourire dans les songes à l'esprit divin.

Savoir aimer  ce monde sans sagesse
Où l'indifférence se veut diablesse
Univers sans vérité devineresse
Dans l'humanité dépeinte de détresse
Que s'élève sur nous la belle déesse
Et sa poudre de bonté enchanteresse.

Marie





  La participation de Coockers

images-copie-68.jpg...Qui peut dire ce que Savoir Aimer veut dire
   Sans un jour avoir rencontrer celle qui sera
   Dans les temps à venir l'image d'un sourire
   Dans les temps à venir l'image d'un aura.

                      T'aimer simplement
                 Être à tes côtés seulement
                 Prendre ton sourire pour paradis
                 Heureux je suis et pour la vie.

   Qui peut dire ce que Savoir Aimer veut dire
   Sans un jour avoir senti ton parfum
   Pensant que le meilleur effacera le pire
   Pensant le début d'un merveilleux destin.

                        T'aimer simplement
                   Être à tes côtés seulement
                   Prendre ton sourire pour paradis
                   Heureux je suis et pour la vie.

   Qui peut dire ce Savoir Aimer veut dire
   Lorsque tout parait noir et sans saveur
   Quand seule ta voix engendre le rire
   Il faudrait être fou pour ressentir la peur.

                           T'aimer simplement
                     Être à tes côtés seulement
                     Prendre ton sourire pour paradis
                     Heureux je suis et pour la vie.

   Qui peut dire ce que Savoir Aimer veut dire
   Sans être à tes côtés ou tout parait si doux
   Quand ton visage dans le miroir se mire
   Sans savoir que de toi on peut devenir fou.

                            T'aimer simplement
                      Être à tes côtés seulement
                      Prendre ton sourire pour paradis
                      Heureux je suis et pour la vie.

   Qui peut dire ce que Savoir Aimer veux dire
   Sans avoir vu tes cheveux voler dans le vent
   Sans avoir oser une fois vouloir t'écrire
   Que toi seule au firmament pouvait effacer le printemps.

                             T'aimer simplement
                       Être à tes côtes seulement
                       Prendre ton sourire pour paradis
                       Heureux je suis et pour la vie.

Coockers

  La participation de Satine

Savoir aimer

 

C’est donner beaucoup de soi le plus souvent

Pour rassurer l’autre sur ses sentiments,

C’est être soi-même sans jamais se perdre,

Etre entier, sincère, sans nulle réserve.

 

savoir-aimer-2.jpg
Savoir aimer

 

C’est accepter l’être aimé et ses loisirs

Pour multiplier les expériences à vivre,

C’est aussi se laisser des libertés,

Ne pas avoir l’impression d’étouffer.

 

Savoir aimer

 

C’est oublier les défauts pour les qualités,

Ne pas omettre que personne n’est parfait,

C’est faire des efforts, ne pas gêner l’élu,

Etre à la hauteur pour ne pas être déçu.

 

Savoir aimer

 

C’est avoir confiance en toute circonstance,

Chasser la jalousie et la méfiance,

C’est pouvoir compter sur l’autre sans crainte,

Savoir qu’on est deux quelle que soit la plainte.

 

Savoir aimer

 

C’est être fidèle, tendre et démonstratif

Pour éviter les instants trop dubitatifs,

C’est montrer à l’élu toute son importance,

Lui dire « je t’aime » quand on en ressent l’essence.

 
savoir-aimer.jpg


Savoir aimer

 

C’est un feu d’artifice au bout de nos phalanges

Aussi doux que les battements de cils d’un ange,

C’est un brasier qui nous consume lentement

Et dans lequel on s’abandonne allègrement.


Satine


savoir-aimer-4.jpg

  La participation d'Enriqueta


Un samedi soir sur la Terre
Une mélancolie douce-amère
A remplacé sa colère
S'achève la traversée du désert
Le souvenir d'un bonheur éphémère
Aux déclarations mensongères
Cet amour ne fut qu'une chimère
L'avenir qui l'attend semble austère
Compagne de solitude, elle erre
Il faut du temps pour oublier la guerre
Et les mots de la haine qui desespèrent
Et percent son coeur comme une cimeterre
Le temps de rebâtir pierre par pierre
De créer son nouvel univers
Avec des mots d'espoir qui sont offerts
Il faudra de multiples prières
Pour surmonter tous ces revers
Et pour adoucir  son caractère
Mais la vie est pleine de mystères
De chemins à prendre où l'on se perd
Et de sources tranquilles qui désaltèrent
Ses rêves secrets dans une bouteille de verre
Peu à peu son âme se desserre
La jetter à la mer la libère

Enriqueta

Commenter cet article

Enriqueta 20/07/2009 12:49

J'my colle.

Déborah 21/07/2009 17:09


Alors j'attends ta participation avec impatience


Satine 20/07/2009 11:06

Voilà c'est fait il est en ligne, si tu veux venir le chercher... Bisous

Déborah 21/07/2009 17:49


Coucou Satine,

Bravo pour ta trés belle participation qui envisage l'Amour avec un grand A.
Effectivement aimer l'élu(e) de son coeur, c'est tout cela à la fois.
bisous et bonne soirée à toi Satine.Merci d'avoir participé à mon défi poétique
Déborah


coockers 16/07/2009 09:56

Comme promis je viens d'ajouter ma participation sur le thème"Savoir Aimer"  sur mon blog..........Au plaisir..........Bonne journée..........

Déborah 17/07/2009 19:19


Bonsoir Coockers,

Une superbe participation à mon défi poétique et un trés beau témoignage d'amour à ton aimeé. Mille voeux de bonheur à vous deux et encore bravo pour ce défi poétique relevé avec brio. Ta
participation est à présent en ligne sur "oiseau lyre"
Bonne soirée Coockers
Amicalement
Déborah


Satine 15/07/2009 12:08

Le texte est en préparation, dès qu'il est prêt, je te fais signe.Bisous

Déborah 15/07/2009 22:40


D'accord Satine... alors j'attends ton signe
bisous
Déborah


Marc de Metz 14/07/2009 15:13


Bonjour Déborah, voici ma participation à ce nouveau très beau défi que tu nous proposes. Les premières contributions de tes amis(es) sont merveilleuses, la tienne l’est tout autant. Je rajoute pour illustrer ce texte cet haïku. Je t’embrasse, bonne fin de journée à toi, @mitié de Metz, Marc.
 
 
Savoir aimer au-delà des préjugés
Pour vivre en moins de vie restreinte
 
Savoir aimer dans des différences
Pour vivre en moins de vie solitude
 
Savoir aimer d’autres modes de vie
Pour vivre en moins de vie égoïsme
 
Savoir aimer la rencontre d’autrui
Pour vivre en moins de vie étriquée
 
Savoir aimer au-delà des convenances
Pour vivre en moins de renoncements
 
Savoir s’aimer avant d’aimer l’autre
Pour vivre en moins d’exigences
 
Savoir aimer au-delà des échecs
Pour vivre avec des plus de tout
 
Pour vivre toujours
Pour aimer toujours
Pour partager toujours
Pour rencontrer toujours
 
Pour se passionner toujours
Pour le bonheur toujours
Savoir aimer au-delà des préjugés
Savoir aimer au-delà des convenances
 
 

Déborah 15/07/2009 22:31


Bonsoir Marc,

Bravo pour ton émouvante participation à mon défi poétique et pour ce joli senryu... Effectivement aimer suppose de s'ouvrir aux autres : l'ego, celui qui est différent de par sa culture, son mode
de vie ou encore sa manière d'appréhender le monde... aimer c'est aussi savoir tirer parti comme tu le dis avec justesse dans ton poème des échecs, des déceptions pour continuer à conjuguer le
verbe aimer comme le dit la chanson "sans rien atttendre en retour"...
Trés belle participation Marc. Au fait, j'ai lu que tu venais à Dijon. ... Moi j'habite dans l'Yonne à 3 heures de Dijon... En fait j'habite à 20 kms de Sens... est-ce que tu connais ?
Amitiés
Bisous Marc et trés bonne soirée à toi. Merci encore pour ta jolie plume et ta participation à mon défi poétique
Déborah